Plein ecran

Dalloyau ferme plusieurs boutiques, KFC prend sa place à la Bastille

07/07

Un plan de restructuration est en cours chez le traiteur de luxe qui ferme deux boutiques parisiennes et licencie une vingtaine de personnes.
Le roi de la gastronomie parisienne Dalloyau, célèbre pour ses macarons, traverse une période économique difficile. L’entreprise, qui compte dix magasins dans la capitale et dans les Hauts-de-Seine, à Neuilly-sur-Seine et Boulogne-Billancourt, va fermer le mois prochain deux de ses boutiques situées dans le centre de Paris, l’une à Bastille (XIe), l’autre à Convention (XVe).

Signé en janvier dernier, un plan de restructuration concerne une soixantaine de salariés. Quarante vont être reclassés mais une vingtaine doivent quitter l’entreprise d’ici l’été, à la fois des salariés qui travaillaient dans les boutiques mais aussi certains qui occupaient des fonctions administratives sur le site de production de Colombes (Hauts-de-Seine).

Selon lui, la boutique de Bastille, située derrière un bar, « peinait à attirer une clientèle de luxe », cœur de cible de la célèbre marque qui date de 1682 et dont la boutique emblématique, rue du Faubourg-Saint-Honoré (VIIIe), avait ouvert en 1802. Laurent Pfeiffer, le nouveau PDG de Dalloyau arrivé en 2016, évoque de son côté « une vieille maison qui a aujourd’hui besoin de se réorganiser ».

Le Parisien

Le successeur est en tous les cas désormais connu pour l’adresse du bd Beaumarchais, près de la place de la Bastille :


Testing Tolerance: un grand reportage sur l'immigration en Suède et ces habitants qui disent stop
« Les chiffres ne souffrent guère discussion. Il n’y a pas de crise migratoire en Europe, mais un retour à l’ordinaire » (La Vie)

Commentaires

Accueil
Menu
X