Plein ecran

Nantes : quatrième nuit d’émeutes après la mort du délinquant Aboubakar F. (MàJ : un lycée pro. et la voiture de la maire incendiés)

07/07

07/07/2018

De nouveaux incidents ont éclaté à Nantes vendredi soir pour la quatrième nuit consécutive, peu après la mise en examen du CRS qui a tué Aboubakar Fofana mardi soir lors d’un contrôle de police.

Vers 1 heure du matin samedi, sept véhicules avaient été incendiés à Orvault, Rezé et dans les quartiers nantais du Breil et de Bellevue.

Les forces de l’ordre ont essuyé des jets de cocktails Molotov au Breil et à Bellevue et ont répliqué par des tirs de grenades lacrymogènes. Un début d’incendie a touché un bâtiment du bailleur social Nantes Habitat dans le quartier du Breil.

Le Progrès



Le policier, qui dit avoir tiré sur Aboubakar F. « par accident » en saisissant le volant pour arrêter la manœuvre du conducteur, a été mis en examen vendredi 6 juillet au soir.

[…]

Le Monde


06/07/2018


Il était environ 22 h 45, jeudi soir. La voiture personnelle de la maire de Nantes a été incendiée, à proximité de son domicile, dans le quartier Chantenay.

Contactée peu après les faits, alors qu’elle se trouvait dans une cité de Nantes touchée par les émeutes, Johanna Rolland n’a pas souhaité commenter l’incendie dont elle a été victime.

Ouest France


06/07/2018


04/07/2018

04/07/2018




04/07/18


Né le 9 juin 1996 et originaire de Garges-lès-Gonesse, il faisait par ailleurs l’objet d’une fiche de recherche en date du 15 juin 2017 pour l’exécution d’un mandat d’arrêt dans le cadre d’une procédure pour vol en bande organisée et recel, avec instruction de procéder à l’interpellation de l’intéressé. Le véhicule qu’il conduisait était par ailleurs inscrit au fichier des véhicules signalés dans le cadre d’une procédure pour trafic de stupéfiante initiée par la DRPJ de Nantes.

(…) BFM


S’en sont suivies des violences urbaines dans le quartier du Breil avec notamment des jets de cocktail molotov. Des voitures, du mobilier urbain, ainsi qu’un centre paramédical ont été incendiés.
La mort du jeune homme a également été « le point de départ d’autres violences urbaines sur d’autres quartiers sensibles de Nantes », à Malakoff et aux Dervallières, a précisé Jean-Christophe Bertrand.

Aux Dervallières, la mairie annexe et la maison de la justice et du droit situées dans le même bâtiment ont été touchés par un incendie..
Johanna Rolland, la maire PS de Nantes, est arrivée peu avant 02h30 dans ce quartier. « Mes premières pensées vont à ce jeune homme mort, à sa famille, à tous les habitants de ce quartier, de nos quartiers« , a-t-elle déclaré, poursuivant, « la police et la justice dans son indépendance devront faire la clarté et la plus totale des transparences sur ce qui s’est passé ce soir », « mais l’urgence ce soir, c’est l’appel au calme dans nos quartiers ».

France Info


Selon les informations du Monde, la victime, Aboubakar F., était originaire de Garges-les-Gonesse (Val d’Oise). Connu des services de police, notamment pour des faits de vols, le jeune homme faisait l’objet d’une fiche de recherche en date du 15 juin 2017 pour l’exécution d’un mandat d’arrêt dans le cadre d’une procédure pour vol en bande organisée et recel, avec instruction de procéder à l’interpellation de l’intéressé, précise une source policière. Selon des habitants du Breil, il se serait installé depuis quelque temps dans le quartier, où il aurait de la famille.

Le Monde



03/07/18


Vers 20 h 30, ce mardi 3 juillet, rue des Plantes, dans le quartier du Breil, à Nantes, les forces de l’ordre auraient voulu contrôler un véhicule et auraient demandé au conducteur de se garer. « À ce moment-là, il a fait une marche arrière brusque, déclare une source policière. Il a heurté un CRS au genou, qui a juste eu le temps de s’écarter. Un de ses collègues a tiré pour arrêter le véhicule. La voiture a terminé sa course en défonçant une barrière. » Le conducteur a été touché. Son décès a été annoncé, peu avant 23 h, par le procureur.
(…)
Plusieurs détonations auraient retenti. Sur place, une habitante nous raconte que des jeunes sont descendus dans la rue : « C’est une véritable émeute. Des jeunes lancent des cocktails motolov et mettent le feu aux poubelles. » (…)

« Toutes les mamans sont dehors. Les jeunes sont cagoulés, ils ne veulent pas en démordre »(…)


Ouest-France


Palaiseau (91) : 12 ans après, deux agents immobiliers poursuivis pour discrimination raciale
Jeune homme tué à Nantes : le policier reconnaît avoir menti (MàJ : mis en examen)

Soutenez Fdesouche

Solution 1 : Faire un don avec paypal ou carte bancaire




Solution 2 : S'abonner avec paypal


Option A : paiement mensuel



Option B : paiement hedomadaire




Solution 3 : Faire un don par chèque


Chèque à l'ordre d'Esprit de Clocher
Esprit de Clocher 64, rue Anatole France 92300 Levallois-Perret France



Solution 4 : Faire un don en Bitcoin


Adresse bitcoin : 1KyyRyYGMMfxYi6qCGkFARQ1TcqcrumoC4



Commentaires

Accueil
Menu
X