Plein ecran

États-Unis : la liberté d’expression met la gauche mal à l’aise

03/07

La semaine dernière, au dernier jour de la session de la Cour suprême , Justice Elena Kagan a tiré la sonnette d’alarme.

[…]

Justice Kagan, qui fait partie des quatre membres de l’aile libérale de la Cour, a dit que les conservateurs sont « en train de faire du Premier amendement une arme».‎

[…]

‎«La position libertarienne est devenue dominante à droite sur les questions concernant le Premier amendement», a déclaré ‎‎Ilya Shapiro‎‎, un avocat […]. « Cela signifie simplement que nous devrions nous méfier des tentatives gouvernementales de réglementer la parole. […] «Ce qu’on appelle maintenant la position libertarienne sur la parole était dans les années 1960 la position libérale sur la parole»‎.

[…]

«La gauche était autrefois non seulement dans le mouvement qui préconisait les plus larges protections dans le cadre du Premier amendement, mais elle était à sa tête», a déclaré ‎‎Floyd Abrams‎‎, un éminent avocat spécialiste du Premier amendement […]. «Maintenant la communauté progressiste est pour le moins sceptique et parfois affolée par le niveau de protection du Premier amendement qui est actuellement accordé […] »‎

Nombreux sont à gauche ceux qui ont troqué un engagement absolu pour la liberté d’expression contre un engagement plus sensible aux dégâts qu’elle peut causer.‎

[…]

 

Certains libéraux disent maintenant que la liberté d’expression protège démesurément les puissants et le statu quo.‎
‎« Quand j’étais plus jeune, j’avais davantage la vision libérale standard des libertés civiles», a expliqué ‎‎Louis Michael Seidman‎‎, professeur de droit à Georgetown. «Et j’ai peu à peu changé d’avis à ce sujet. Ce que j’en suis arrivé à comprendre, c’est qu’il est illusoire de penser que la liberté d’expression soit un moyen efficace pour réaliser une société plus juste»‎.

La liberté d’expression renforce et amplifie au contraire l’injustice, écrit ‎‎Catharine A. MacKinnon‎‎, professeur de droit à l’Université du Michigan […]

«Autrefois défense des faibles, le Premier amendement est devenu principalement au cours des cent dernières années une arme au service des puissants», écrit-elle. «Légalement, ce qui était, vers le début du XXe siècle, un bouclier pour les radicaux, les artistes et les militants, socialistes et pacifistes, les exclus et les plus démunis, est devenu une épée pour les partisans de l’autorité, les racistes et les misogynes, les nazis et les gens du Ku Klux Klan, les pornographes et les entreprises qui achètent les élections»‎.

(Traduction Fdesouche)

New York Times

B. Griveaux sur le dédoublement des classes dans les quartiers: "c'est la réforme qui changera profondément la France dans dix ou quinze ans"
Attentat déjoué en France : Vienne demande la levée de l'immunité du diplomate iranien arrêté

Soutenez Fdesouche

Solution 1 : Faire un don avec paypal ou carte bancaire




Solution 2 : S'abonner avec paypal


Option A : paiement mensuel



Option B : paiement hedomadaire




Solution 3 : Faire un don par chèque


Chèque à l'ordre d'Esprit de Clocher
Esprit de Clocher 64, rue Anatole France 92300 Levallois-Perret France



Solution 4 : Faire un don en Bitcoin


Adresse bitcoin : 1KyyRyYGMMfxYi6qCGkFARQ1TcqcrumoC4



Commentaires

Accueil
Menu
X