Plein ecran

L’imam Mohamed Tatai de la nouvelle Grande Mosquée de Toulouse a-t-il appelé au meurtre des juifs ? (MàJ : Damien Rieu interpelle un journaliste jugé « complaisant »)

07/07

07/07/18

Damien Rieu interpelle le journaliste qui a réalisé l’interview de l’imam.

__________
Condamnation de Gérard Collomb

Lors de cette visite devant la communauté juive de Marseille-Provence, le ministre a dénoncé « les vents mauvais qui soufflent aujourd’hui sur l’Europe comme sur la France ».

« Vent mauvais de l’antisémitisme ordinaire mais aussi vent mauvais porté par les discours haineux de l’islamisme radical », a insisté Gérard Collomb, en dénonçant « les paroles de l’imam de la grande mosquée d’Empalot à Toulouse ». En décembre 2017, Mohamed Tataï aurait, dans un prêche en arabe, cité un hadith appelant les musulmans à combattre les juifs.

BFM

06/07/18

L’imam se défend dans une interview au journal La Dépêche du Midi.

Dans le même temps, des sources proches du dossier confirment le caractère antisémite :

05/07/18

La communauté juive de Toulouse rompt le dialogue avec l’imam Tataï après son prêche polémique
C’est chose faite, mercredi 4 juillet 2018, en fin de journée. Franck Touboul, le président du CRIF Midi-Pyrénées Toulouse indique dans un communiqué rompre le dialogue avec l’imam de la mosquée de Toulouse, qui a été inaugurée le 23 juin dernier : « La retenue médiatique n’est pas synonyme de faiblesse ou d’indulgence ; pourtant le communiqué de la Grande Mosquée de Paris relatif aux propos antisémites de Monsieur Tataï amène le CRIF MP à rappeler quelques vérités », explique-t-il. (…)

Et d’ajouter : « Ces propos ne sont pas, comme semble vouloir le dire la Grande Mosquée de Paris, une ‘eschatologie des fins dernières et à la souffrance du peuple juif’. Ils sont une eschatologie des fins dernières qui justifie de tuer des Juifs au nom de l’Islam. Comment oser parler ensuite d’excuses auprès de la communauté juive et d’interprétation ‘décontextualisée’ ? Ces propos ne souffrent d’aucune ambiguïté ».

actu.fr

02/07/18

La Grande Mosquée de Paris affirme son soutien à Mohamed Tatai. L’imam d’origine algérienne, président de la Grande Mosquée de Toulouse récemment inaugurée, est au centre d’une vive polémique autour de prêches du vendredi en fin d’année 2017 dont les propos sont susceptibles de constituer une incitation à la haine à l’encontre des juifs.

Appelé à clarifier ses positions après son prêche controversé « consacré à l’eschatologie des fins dernières et à la souffrance du peuple juif », Mohamed Tatai a été convoqué par la Grande Mosquée de Paris. A l’issue de son entretien avec le recteur Dalil Boubakeur lundi 2 juillet, et « en présence de son conseil d’imams », l’imam, qui ne parle qu’en arabe, « s’excuse profondément auprès de ses amis de la communauté juive de Toulouse et de France de l’interprétation décontextualisée de ses propos ».

Il « proteste vivement de sa bonne foi » et « rappelle qu’il a toujours appelé dans ses prêches au respect de toutes les communautés religieuses et en particulier la communauté juive qu’il évoque constamment en terme favorable (Moïse est cité 134 fois dans le Coran) et avec qui il entretient d’excellents rapports », indique la Grande Mosquée de Paris dans un communiqué.

«Aussi, l’imam Mohammed Tataï s’engage comme par le passé à insister sur le vivre-ensemble et sur la nécessaire entente interreligieuse. Et en raison de son engagement exemplaire à Toulouse et dans la région en faveur du vivre-ensemble, la Mosquée de Paris souhaite que l’imam Tataï poursuive sa mission dans la paix, le dialogue et la sérénité», ajoute l’institution proche d’Alger.

saphirnews


29/06/18

Le Parquet de Toulouse a été saisi le préfet de la Haute-Garonne pour des faits susceptibles de constituer « une incitation à la haine » à travers des propos d’un imam de Toulouse diffusés dans une vidéo sur internet. Cette vidéo, sous-titrée en anglais, relaierait une partie de prêche en langue arabe de Mohamed Tatai à connotation antisémite. (…)

La Depêche



L’UEJF dépose plainte contre Mohamed Tatai, imam de Toulouse, pour incitation à la haine raciale.

Dans une vidéo datant de 2017 et authentifiée par l’institut MEMRI, l’imam de la mosquée de Toulouse appelle à tuer des juifs et justifie cet appel au meurtre par d’obscurs versets du Coran :
«[Le Prophète Muhammad] nous a parlé de la bataille finale et décisive: ”Le Jour du Jugement ne viendra pas jusqu’à ce que les Musulmans combattent les Juifs, les Juifs se cacheront derrière les pierres et les arbres, et les pierres et les arbres diront : Oh musulman, oh serviteur d’Allah, il y a un Juif qui se cache derrière moi, viens le tuer.»

Pour l’UEJF, cet appel au meurtre des juifs est particulièrement inquiétant à fortiori lorsqu’il est commis à Toulouse, dans la ville où Mohamed Merah a tue des enfants juifs à bout portant dans l’école d’Ozar Hatorah de Toulouse le 19 mars 2012.

L’UEJF dépose plainte pour incitation à la haine raciale contre Mohamed Tatai et appelle le Parquet à ouvrir une enquête et le ministère de l’intérieur à fermer ladite mosquée.

L’UEJF a contacté le ministère de l’Interieur et la Mairie de Toulouse pour les informer de ce prêche antisémite.

Pour Sacha Ghozlan, président de l’UEJF : « Quelle que soit la source justifiant la haine du juif, celle-ci doit être combattue avec vigueur. Lorsqu’un imam salafiste utilise des versets du Coran pour appeler au meurtre des juifs, c’est toute la Republique qui doit se mobiliser pour faire cesser ce discours de haine. Toulouse a été marqué par des attentats antisémites d’une violence inouïe en 2012. J’appelle le Parquet et le Ministère de l’intérieur à prendre toutes les mesures destinées à faire cesser ces appels au meurtre. Il en va de la République ».

UEJF


Le 26 juin, l’Institut de recherche des médias du Moyen-Orient (MEMRI) a mis en ligne la traduction d’un prêche de l’imam Mohamed Tatai tenu le 15 décembre 2017. Dans ce «discours» prononcé dans la mosquée Ennour à Toulouse, l’imam cite un «hadith» qui appelle tout simplement à tuer des juifs. Voilà le hadith en question cité par Mohamed Tatai :
«[Le Prophète Muhammad] nous a parlé de la bataille finale et décisive: ”Le Jour du Jugement ne viendra pas jusqu’à ce que les Musulmans combattent les Juifs, les Juifs se cacheront derrière les pierres et les arbres, et les pierres et les arbres diront : Oh musulman, oh serviteur d’Allah, il y a un Juif qui se cache derrière moi, viens le tuer.»

Lire la suite sur Valeurs Actuelles

Poitiers (86) : une policière municipale et un couple de commerçants agressés par des jeunes en marge d'un concert
La #MarcheSolidaire arrive à Calais : « 3 idées reçues sur le coût de l'immigration »

Commentaires

Accueil
Menu
X