Plein ecran

Défilé Vuitton à la Fashion Week de Paris : Une ode à la diversité

23/06

C’est à Paris qu’a eu lieu un événement attendu : le premier défilé de Virgil Abloh pour Louis Vuitton homme. Un défilé avec une intensité et une symbolique rarement vues. Et une ode à la diversité avec des mannequins de toutes origines.

Un parterre de stars a assisté au show dans les jardins du Palais Royal : Rihanna, le rappeur ASAP Rocky, mais aussi Kim Kardashian (…) et son mari Kanye West, auprès de qui Virgil Abloh a longtemps travaillé comme conseiller artistique. C’est d’ailleurs vers Kanye West, qu’il appelle son « mentor », que Virgil Abloh s’est dirigé à la fin du défilé, en venant saluer son public. Les deux hommes se sont étreints longuement, en larmes tous les deux.

Du blanc à la couleur

Sur le podium aux couleurs de l’arc-en-ciel, les premières tenues sont entièrement blanches, et portées par des mannequins noirs (…).

Le style hip-hop et streetwear caractéristique du créateur est bien là : pantalons cargo larges, t-shirts transparents portés avec des chaînes autour du cou, parkas XXL, sneakers… Mais le logo se fait relativement discret, pour un styliste qui s’est fait connaître avec une marque (Off-White) à l’identité visuelle très forte (…).

Ce créateur américain d’origine ghanéenne, l’un des seuls Noirs à la direction artistique d’une maison de luxe, a aussi publié une carte du monde indiquant les lieux de naissance des mannequins, ainsi que ceux de leurs parents. Une diversité « essentielle » au show, que Virgil Abloh relie « à l’ADN voyageur » du malletier.

lalibre.be

 

Voir aussi: Naomi Campbell veut s’engager pour plus de diversité dans la mode (20Minutes)

« Ce qui m’intéresse, c’est de faire le plus possible pour aider les mannequins de couleur et la diversité. C’est pour ça que je continue à faire ce que je fais depuis si longtemps, parce que j’ai l’impression que tout ça n’est pas juste. Pendant des années la diversité n’était pas importante, alors que tout le monde devrait y penser. On ne peut plus revenir en arrière. On doit continuer à avancer. C’est ce qui m’importe », a-t-elle lancé (…)

(Merci à ZeSheriff)

Pour monter dans l'Aquarius, chaque migrant a payé 3000 euros à des passeurs
Audincourt (25) : prière de rue de protestation contre la fermeture d’une « mosquée » polémique située dans les locaux d ’une association d’insertion et d’aide au logement

Commentaires

Accueil
Menu
X