Plein ecran

Fake news : l’enfant immigrée dont la photo, prise à la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique, a fait le tour du monde n’a pas été séparée de sa mère (màj : La Maison Blanche dénonce «une exploitation honteuse» de cette photo)

26/06

Sarah Sanders (Porte-parole de la Maison Blanche) : «Il est honteux que les Démocrates et les médias exploitent cette photo d’une petite fille pour arriver à leurs fins. Elle n’a pas été séparée de sa mère. La séparation ici c’est celle à l’égard des faits. Les Démocrates devraient aider le Président à réparer un système migratoire cassé.».


 

L’agence Reuters rapporte des propos du père de la petite fille qui confirme qu’elle n’a pas été séparée de sa mère : Father says little Honduran girl on Time cover was not taken from mother.

 


 

Une enfant en pleurs devant le président des Etats Unis. Et ce titre, «Bienvenue en Amérique». La dernière Une du Time illustre la politique menée par l’administration américaine depuis avril, à savoir, la séparation des familles traversant illégalement la frontière depuis le Mexique.

Au moins 2300 enfants ont ainsi été éloignés de leurs parents depuis le printemps. Face à la critique, Trump a pris avant-hier un décret pour empêcher la séparation des familles, tout en annonçant vouloir réformer les lois migratoires.

La petite fille en une du Time a été prise en photo dans la nuit du 12 au 13 juin 2018, à MacAllen, au Texas par John Moore. Le photographe de Getty Images, déjà récompensé d’un Prix Pulitzer pour son travail, a témoigné auprès du magazine américain.

Dans une première version de son article, paru le 19 juin, le Time écrivait que la fille que l’on voit sur la photo, et sa mère, que l’on devine sur la droite de l’image avaient été séparées. Le papier a été rapidement corrigé, avec cet erratum au bas du texte :

«La version originale de cette histoire était erronée en ce qui concerne le sort de la fille, après qu’elle a quitté le lieu de la photo. La fille n’a pas été emmenée, en pleurs, par des agents de la frontière américaine ; sa mère l’a prise avec elle, et les deux ont été emmenées ensemble.»

Grenoble (38) : un camp de Roms brûlé dans le quartier Mistral
Devant le Pape, Emmanuel Macron présente les Bretons comme "la mafia de la France" (Vidéo)

Soutenez Fdesouche

Solution 1 : Faire un don avec paypal ou carte bancaire




Solution 2 : S'abonner avec paypal


Option A : paiement mensuel



Option B : paiement hedomadaire




Solution 3 : Faire un don par chèque


Chèque à l'ordre d'Esprit de Clocher
Esprit de Clocher 64, rue Anatole France 92300 Levallois-Perret France



Solution 4 : Faire un don en Bitcoin


Adresse bitcoin : 1KyyRyYGMMfxYi6qCGkFARQ1TcqcrumoC4



Commentaires

Accueil
Menu
X