Plein ecran

Limoges (87) : Marion tuée de 10 coups de couteaux par son ancien compagnon Djelali, clandestin algérien (MàJ)

23/06

23/06/2018

Suspecté de l’assassinat de Marion à Limoges, un jeune Algérien en situation irrégulière arrêté mardi en région parisienne, a reconnu les faits durant sa garde à vue. Il avait eu une relation avec la victime et n’aurait pas supporté ses “infidélités”.

Il a avoué. Djelali B., 29 ans, a reconnu avoir tué Marion C., fin mai à Limoges et avoir caché le corps de la victime dans le jardin de son immeuble, situé avenue Berthelot. Après plusieurs interrogatoires, les enquêteurs ont réussi l’essentiel : retrouver l’auteur de cet assassinat sordide, et lui faire reconnaître les faits.

Car sur les détails de cette soirée et les raisons de ce geste, il reste encore des zones d’ombre. Durant son audition, Djelali B. a présenté plusieurs versions, des plus farfelues pour tenter de se déculpabiliser, à la dernière, la plus vraisemblable.

Il déclare avoir agi seul, sous le coup de la colère, en voyant Marion, chez elle, avec un autre homme. Maman de deux adolescents, séparée de leur père, la victime profitait de sa liberté. Lui, qui avait entretenu une relation durant quelques mois avec elle, avoue avoir été jaloux car elle ne lui était pas fidèle.

C’est avec une arme blanche trouvée chez elle, qu’il l’a tué en lui assénant une dizaine de coups de couteau dans l’abdomen. Il aurait ensuite laissé le corps dans la cave, avant de l’envelopper dans du plastique, pour l’enterrer grossièrement dans le jardin le lendemain matin. L’arme du crime est introuvable car il l’aurait jeté dans les égouts.

[…]

Le Populaire

Merci à anarcococo


22/06/2018

L’homme interrogé depuis 48 heures par les enquêteurs du SRPJ de Limoges a été présenté hier soir à un juge d’instruction et mis en examen pour assassinat. Il a reconnu les faits.

Mardi 19 juin 2018, la police d’Alfortville interpellait le suspect du meurtre d’une mère de famille de 35 ans à Limoges. Ce possible ex-compagnon de la victime, étranger en situation irrégulière, était activement recherché à la suite de la publication d’un avis de recherche national.

Il a été conduit à Limoges dans la nuit de mardi à mercredi pour être interrogé par les enquêteurs du SRPJ. Sa garde à vue a duré 48 heures.

Le suspect a reconnu avoir tué la victime. De source proche de l’enquête, on sait qu’un certain nombre d’éléments doivent encore être vérifiés. Mais rien ne permet pour l’heure d’impliquer d’autres individus.

Les faits se sont déroulés au sein même de l’appartement de la victime.

Pour mémoire, le corps de Marion C avait été découvert enterré dans le fond du jardin de sa résidence le 7 juin 2018.

Un important réseau péruvien de prostitution de travestis démantelé
Danièle Sallenave : « L’identitarisme est la maladie du XXIe siècle »

Commentaires

Accueil
Menu
X