Plein ecran

Royaume-Uni: un patron avait fait de l’esclavage moderne sur personnes vulnérables son business model

19/06

Un propriétaire de fast-foods dans le nord-est du pays a été condamné à huit ans et demi de prison pour des délits d’esclavage moderne après avoir forcé des personnes vulnérables à travailler pour lui en échange d’un logement et de restes de nourriture.

Harjit Bariana, 46 ans, a logé des personnes décrites comme vulnérables dans des propriétés qu’il possédait dans le centre de Blyth, Northumberland. Il les a forcées à travailler gratuitement dans ses entreprises de Blyth et Sunderland, souvent dans de mauvaises conditions, et leur a fourni de l’alcool et de la drogue.

(…)

Le tribunal a appris que les victimes de Bariana craignaient de perdre leur logement et d’être battues si elles ne se conformaient pas à ses exigences. Bariana a reçu des allocations de logement pour couvrir le loyer de ses locataires, mais il a exigé de l’argent supplémentaire pour le gaz et l’électricité.

Le jury a appris qu’une victime a été forcée de vider un tuyau d’égout sans gants et qu’une autre s’est fait enlever ses chaussures et a été obligée de marcher pieds nus pour se rendre au travail.

(…)

Les hommes avaient désespérément besoin du toit que Bariana fournissait, a dit Knox, et on pouvait donc « s’efforcer de faire d’autres choses pour lui ». « Dans certains cas, il les a frappés, les a battus », a-t-il ajouté.

Bariana, de Netherton Colliery, Northumberland, a dit à la police que ses locataires mentaient. Il a déjà été condamné pour malhonnêteté, prêt d’argent illégal, vente de produits contrefaits et menaces.

The Guardian

Pour l'ancien chef de Scotland Yard, la hausse de la criminalité à Londres est due à l'immigration
Plaque en hommage à Arnaud Beltrame à Montfermeil : le terme "terrorisme islamiste" critiqué par les élus de gauche et l'association musulmane (MàJ)

Commentaires

Accueil
Menu
X