Plein ecran

Mozambique: victime des attaques islamistes, le nord du pays en état de siège

13/06

(…)
« On ne dort plus », confie cet habitant qui tait son nom par peur des représailles. « On reste éveillés toute la nuit pour se défendre, on ne sait pas quand ils vont s’en prendre à nos maisons ».

Pour toute protection, il arbore fièrement un arc et quelques flèches de bois taillés de sa main. « Je défends ma famille contre ses sales types », assure l’homme, « si j’en touche un avec une flèche, il mourra car j’y ai mis du venin de serpent ».

Son arme artisanale paraît bien dérisoire face à la foudre qui s’est abattue sur la région.

Dans la nuit du 4 juin, des hommes armés de machettes ont fondu sur le village de Naunde, près de Macomia. Ils y ont tué sept villageois et incendié plus d’une centaine de maisons.

Deux jours après, au moins cinq autres personnes sont mortes dans les mêmes circonstances dans un autre hameau, Namaluco.

Pour la population comme pour la police, aucun doute. Les auteurs de ces attaques font partie des « shabab » (« jeunes » en arabe), ce groupe de jeunes musulmans radicaux qui fait régner la terreur depuis des mois dans la province du Cabo Delgado, à la frontière avec la Tanzanie.
(…)

Ces dernières semaines, leurs opérations se sont nettement intensifiées. En nombre comme en violence. Fin mai, dix de leurs victimes ont été retrouvées décapitées.

« Ce sont nos propres enfants qui mènent ces attaques », affirme un vieil homme en faction devant un magasin de Macomia. « On connaît leurs familles. Ils ont vendu leurs maisons et échoppes, ils ont pris le maquis et se sont mis à tuer des innocents », ajoute-t-il, « on leur a promis de l’argent pour le faire ».
(…)

TV5 Monde

Paris : un fourgon de CRS volontairement percuté à deux reprises par un véhicule, un Coran trouvé sur le siège
« L'Europe remplie de fachos, à qui la faute ? » (Nouvel Obs)

Commentaires

Accueil
Menu
X