Plein ecran

Salvini interdit à une ONG de débarquer 629 migrants en Italie (MàJ : les ministres de l’Intérieur allemand et autrichien le soutiennent)

13/06

14/06/2018

Le chancelier autrichien, Sebastian Kurz, a annoncé mercredi 13 juin la création d’un « axe » entre les ministres de l’Intérieur autrichien, allemand et italien pour lutter contre l’immigration illégale dans l’Union européenne, alors que les Européens se déchirent sur cette épineuse question.

« Je suis heureux de la bonne coopération que nous voulons bâtir entre Rome, Vienne et Berlin » dans ce domaine, a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse à Berlin. « A notre avis, il faut un axe des volontaires dans la lutte contre l’immigration illégale », a ajouté le chancelier autrichien à l’issue d’un entretien avec le ministre de l’Intérieur allemand, Horst Seehofer.

« Il y a de plus en plus d’arrivées en Grèce, de nouvelles évolutions sur la route albanaise. Je pense qu’il est important de ne pas attendre la catastrophe, comme en 2015, mais d’agir à son encontre à temps », a précisé Sebastian Kurz, qui a fait de la lutte contre l’immigration la priorité de sa présidence de l’UE, qui débute le 1er juillet.

(…)

Franceinfo


13/06/2018

Plus de 900 migrants qui se trouvaient à bord d’un navire des gardes-côtes italiens ont débarqué mercredi matin dans le port sicilien de Catane.

La majeure partie des 900 migrants débarqués à Catane sont des Erythréens. Le bateau transportait également environ 200 mineurs, dont le plus petit est un bébé de trois mois, a précisé l’ONG Save the Children. Quelque 800 de ces migrants seront transférés dans d’autres régions italiennes, a précisé la préfecture de police locale. Le navire des gardes-côtes Diciotti a récupéré ces migrants, secourus ces derniers jours dans cinq opérations réalisées par d’autres embarcations au large des côtes de la Libye avant d’accoster à Catane.[…]

Europe 1


12/06/2018

Allemagne : crise entre Merkel et son ministre de l’Intérieur qui partagerait « une pleine harmonie de vues » avec Matteo Salvini sur la politique de sécurité et d’immigration

11/06/2018

Matteo Salvini se félicite d’avoir empêché un bateau de 629 migrants d’accoster en Italie : «L’Italie en a fini de courber l’échine et d’obéir, cette fois il y a quelqu’un qui dit NON !».
– F2/TF1, 11 juin 2018, 20h


Matteo Salvini : «Avec plus de 629 migrants à son bord, l’Aquarius se dirige vers l’Espagne. Premier objectif atteint !»


Après des heures de stand-by dans les eaux internationales, l’Aquarius a trouvé sa destination: c’est l’Espagne, et plus précisément la ville de Valence, qui va accueillir le navire transportant 629 migrants. Le chef du gouvernement espagnol l’a annoncé lundi en début d’après-midi, après les refus italien et maltais d’accueillir l’embarcation.

« Il est de notre obligation d’aider à éviter une catastrophe humanitaire et d’offrir un ‘port sûr’ à ces personnes », indique un communiqué de la présidence du gouvernement.

Source


« Nous sommes la solution, pas le problème »
Francis Vallat, président de SOS Méditerranée


Matteo Salvini : « Aujourd’hui encore, ce bateau d’une ONG allemande attend au large de la Libye pour amener un autre lot de migrants en Italie. Nous avons arrêté de baisser la tête et d’obéir. Cette fois-ci nous disons non. »


Malte a confirmé dimanche son refus de recevoir, comme le lui demandait l’Italie, un navire d’une ONG française transportant plus de 600 migrants recueillis en Méditerranée.

« En pleine conformité avec ses obligations ». Le Premier ministre maltais Joseph Muscat s’est entretenu au téléphone à ce sujet avec le chef du gouvernement italien Giuseppe Conte et a affirmé « que Malte agit en pleine conformité avec ses obligations internationales », a annoncé dans un communiqué le gouvernement maltais. « Malte ne recevra pas le navire en question dans ces ports », indique le communiqué. […]

Europe 1


10/06/2018

Le ministre italien de l’Intérieur Matteo Salvini a refusé dimanche qu’un navire humanitaire transportant plus de 600 migrants recueillis en Méditerranée accoste dans un port de la Péninsule et a demandé à Malte de l’accueillir.

La Valette a aussitôt refusé en expliquant ne jouer aucun rôle dans les opérations de sauvetage, ce qui pourrait donner lieu à une crise diplomatique entre les deux Etats-membres de l’Union européenne. «Malte ne reçoit personne, la France refoule les gens à la frontière, l’Espagne défend ses frontières avec des armes. A partir d’aujourd’hui, l’Italie commencera aussi à dire non à la traite des êtres humains, non à l’immigration clandestine», écrit le ministre issu de la Ligue, parti d’extrême droite, sur Facebook.

Plus de 600.000 migrants ont atteint l’Italie par bateau depuis 2013. Les arrivées ont reculé de 85% depuis le début de l’année grâce aux accords conclus par le gouvernement italien précédent pour empêcher les départs des côtes libyennes, mais les sauvetages se sont à nouveau multipliés ces derniers jours. «Mon but est de garantir une vie paisible pour ces jeunes en Afrique et pour nos enfants en Italie», poursuit Matteo Salvini.[…]

Selon un membre de l’administration italienne, Matteo Salvini a adressé une lettre au gouvernement maltais pour lui demander de laisser l’Aquarius accoster dans l’île. «Malte n’est ni l’autorité compétente ni l’autorité de coordination dans ce cas. Malte observera les lois en vigueur», a-t-il répondu dans un bref communiqué. Jugeant l’Italie «attaquée», Matteo Salvini avait demandé vendredi une intervention de l’Otan contre l’immigration clandestine. Il a en outre promis plus de contrôles aux ONG qui viennent en aide aux migrants en Méditerranée.

L’Orient-Le Jour

Maroc: des chrétiens se battent pour que leur mariage soit reconnu par les autorités
Londres : agressée par un extra-européen, cette cadre dirigeante dans la mode en veut à des hommes blancs de ne pas l'avoir défendue

Commentaires

Accueil
Menu
X