Plein ecran

La leptospirose, la «maladie des rats» qui a tué un triathlète en Gironde

05/06

Un triathlète âgé de 44 ans est décédé mi-mai 2018 de la leptospirose, après s’être baigné dans le lac des Dagueys en Gironde, a dévoilé Sud-Ouest mercredi 30 mai (…). La leptospirose est une maladie bactérienne, causée par l’espèce Leptospira interrogans. Ses principaux réservoirs sont les rongeurs, en particulier les rats, qui excrètent la bactérie dans leur urine.

Est-elle fréquente en France ?

La leptospirose est présente dans le monde entier, mais la plupart des cas sont recensés dans les pays du Sud. On estime à plus d’un million le nombre de cas sévères de leptospirose par an dans le monde, avec un taux de mortalité supérieur à 10 %. En France métropolitaine, cette maladie toucherait environ 600 personnes chaque année (une incidence en hausse depuis 2011), et l’incidence serait de 50 ou 100 fois plus élevée dans les régions tropicales, comme les collectivités d’Outre-mer françaises ou de nombreux pays d’Amérique Latine et d’Asie du Sud-Est. La majorité des cas survient pendant la saison des pluies.

Comment s’en prémunir ?

« Pour la prévention, les mesures de lutte collective basées sur la dératisation, le contrôle des effluents des élevages industriels, le drainage des zones inondées seraient efficaces mais difficiles à mettre en œuvre », juge l’Institut Pasteur. Un vaccin humain est proposé en France uniquement aux travailleurs très exposés (égoutiers, éboueurs).

 

Sciences et Avenir

 

Toulon : deux hommes tirent sur une trentaine de personnes dans une cité sans faire de blessé
Yann Moix : « Un Afghan qui rêve de vivre en France est davantage français qu'un Français qui fait tout pour l'en empêcher »

Commentaires

Accueil
Menu
X