Plein ecran

Mohamed Sifaoui témoigne d’une police des mœurs islamique informelle dans l’espace public parisien

Mai
2018


« (…) deuxième exemple, j’ai un ami personnel qui n’est pas croyant. C’est un Algérien, il vit en Algérie. Chaque ramadan il vient en France pour ne pas faire le ramadan parce qu’en Algérie c’est pas possible.
Il s’est fait agressé à Paris alors qu’il était attablé à une terrasse, un verre de vin à côté. Et il s’est fait agressé par quelqu’un qui est dans une logique d’inquisition.
Alors je vous parle maintenant d’un cas personnel (…) dans le septième arrondissement (…) le médecin m’a dit « allez boire beaucoup d’eau », c’était pendant le ramadan. Donc je suis parti boire un litre d’eau, je suis sorti devant la clinique. Donc j’avais le pansement ici [sur le bras]. Un ambulancier, un salafiste ambulancier, est sorti de sa voiture. Il est venu directement vers moi pour m’injurier en me traitant de mécréant etc… qui ne faisait pas le ramadan. »

Débat complet, début sur le sujet à 34’49:

CNEWS

Immigration : qu'est-ce que le «délit de solidarité» ?
Saint-Denis (93) : agressions en séries de lycéens car "ils ne viennent pas du bon quartier"

Commentaires

X
Accueil
Menu