Plein ecran

Lilâ Le Bas, présidente de l’Unef : « Maryam Pougetoux ne fait pas la promotion du hijab. Le prosélytisme, c’est dans le comportement, pas dans l’habit »

26/05

Vivement critiquée par d’ex-dirigeants qui lui reprochent de piétiner le combat féministe en tolérant une porte-parole voilée, Maryam Pougetoux, responsable de l’Unef à Paris-4, la présidente de l’Unef Lilâ Le Bas répond.

Les anciens dirigeants de l’Unef, Julien Dray, Bruno Julliard, et beaucoup de voix à gauche ne critiquent pas sa liberté de porter le voile, mais le fait que l’Unef fasse d’une militante voilée sa porte-parole. Ils disent que vous niez la portée politique et rétrograde de ce vêtement.

Qui suis-je pour interdire ou imposer à des gens ma conviction ? A partir du moment où elle adhère à nos valeurs, qu’elle fait le choix d’adhérer à l’Unef, ça ne me choque pas qu’une femme voilée prenne des responsabilités dans notre syndicat.

[…]

Maryam ne fait pas la promotion du hijab. Il faut la juger sur ses propos. Le prosélytisme, c’est dans le comportement, pas dans l’habit. Si des membres de l’Unef appelaient à se convertir à telle ou telle religion, évidemment que ce serait problématique. Mais ce n’est pas le cas. Elle s’est justifiée en expliquant que son voile n’avait pas de fonction politique. La seule bataille que mène Maryam, c’est contre Parcoursup et la sélection à l’université. […]

L’Unef s’oppose à toutes les formes de dominations patriarcales. Imposer une norme vestimentaire à une femme en lui interdisant de s’habiller comme elle le souhaite en fait partie. Alors affirmer que l’Unef n’est plus féministe est ridicule. […]

Nouvel Obs

Manifestation anti-Macron : de nombreux contrôles seront effectués «en amont» à Paris
Bastié sur l'expression “Mâle Blanc” utilisée par Macron : «Ce vocabulaire venu des Etats-Unis consiste à nommer les gens par leur couleur de peau pour dire que les Blancs sont un groupe parmi d'autres et une norme qu'il faut déconstruire»

Commentaires

Accueil
Menu
X