Plein ecran

DGSE: quatre espions français auraient été retournés par la Chine. Deux sont placés en détention.

24/05


C’est une affaire restée secrète jusqu’à ce soir. Azzeddine Ahmed-Chaouch a enquêté sur le cas de quatre agents de la DGSE – des « espions » à la française – recrutés en douce par la Chine. Deux d’entre eux ont été placés en détention. Il nous explique tout pour Quotidien. Peu avant le voyage officiel d’Emmanuel Macron en Chine, en janvier dernier, se joue en coulisses un véritable scandale. Quatre espions de la DGSE (Direction générale de la sécurité extérieure) sont interpellés par les agents de DGSI (direction générale de la sécurité intérieure). Leur faute ? Ils sont accusés d’avoir été enrôlés par la Chine et d’avoir joué le rôle d’agents-doubles auprès des services français. Deux d’entre eux sont placés en détention. L’histoire, restée secrète, a-t-elle également échappé aux principaux concernés du gouvernement français ? Azzeddine Ahmed-Chaouch s’est rendu à l’Élysée pour interroger la ministre des Armés, Florence Parly, le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux et même le Premier ministre ÉdouardPhilippe.

Quotidien

Etats-Unis: Morgan Freeman accusé par huit femmes de "harcèlement sexuel et de comportements inappropriés"
Poissy (78) : les deux genoux brisés à coups de marteau pour une dette de 5 000 €

Commentaires

Accueil
Menu
X