Plein ecran

Italie : le programme commun M5S-Ligue prévoit de transférer vers les expulsions une partie du budget consacré chaque année à l’accueil des migrants

21/05

Avant même l’arrivée du Mouvement 5 étoiles et de la Ligue au pouvoir en Italie, le gouvernement de centre gauche sortant a déjà largement fermé la frontière maritime, au prix d’arrangements controversés. Mais les expulsions massives promises s’annoncent comme un défi bien plus délicat.

Le programme commun M5S-Ligue prévoit de transférer vers les expulsions une partie des 4,2 milliards d’euros consacrés chaque année à l’accueil.

Le programme commun du Mouvement 5 étoiles (M5S, antisystème) et de la Ligue (extrême droite) affirme en effet la volonté d’accélérer l’examen des demandes d’asile et d’expulser systématiquement les déboutés comme les quelque 500.000 clandestins installés en Italie. Au rythme actuel des expulsions — 6.514 en 2017 selon le ministère de l’Intérieur –, cela prendra plus de 75 ans, ont relevé les médias italiens.

Rome peine en effet à obtenir le feu vert des pays d’origine et l’Italie ne compte qu’une poignée de centres de rétention. Mais le programme commun prévoit déjà d’en établir de nouveaux, de porter à 18 mois la durée maximale de rétention et de transférer vers les expulsions une partie des 4,2 milliards d’euros consacrés chaque année à l’accueil.

Quant à stopper le flux depuis la Libye, c’était déjà la priorité de Marco Minniti, un ancien communiste passé par les services secrets devenu ministre de l’Intérieur en décembre 2016 et qui a réussi à faire chuter les arrivées de 80 % depuis la mi-juillet. […]

Le Point

Romainville (93) : un homme poignardé à mort dans une épicerie, 10 interpellations
Sevran (93). Les musulmans sommés de démonter les tentes du ramadan : "Ca va mettre le feu dans le quartier"

Commentaires

Accueil
Menu
X