Plein ecran

Mort de Naomi Musenga: La jeune femme a-t-elle été victime d’un préjugé baptisé «syndrome méditerranéen»? Certains patients originaires du pourtour méditerranéen surjoueraient la douleur

16/05

 

  • Les révélations sur la mort de Naomi Musenga, décédée quelques heures après avoir contacté le Samu de Strasbourg, continue de poser des questions.
  • Certains médecins lèvent le tabou du «syndrome méditerranéen», préjugé officieux selon lequel certains patients originaires du pourtour méditerranéen surjoueraient la douleur.
  • Une vision biaisée qui peut provoquer une mauvaise appréciation de la souffrance, si importante pour poser un diagnostic.On pourrait croire à une maladie rare liée au soleil ou à l’eau turquoise… Mais le « syndrome méditerranéen » n’a rien à voir avec un diagnostic scientifique ou une quelconque pathologie. C’est ainsi que l’on surnomme un préjugé qui serait partagé par certains soignants, selon lequel les patients originaires des pays méditerranéens exprimeraient plus bruyamment, plus expressivement leur douleur. La mort de Naomi Musenga, dont le Samu de Strasbourg n’a pas pris en compte l’urgence de l’appel, fait émerger la question de cette évaluation biaisée de la douleur.

    Le « syndrome méditerranéen », rumeur ou réalité ?

    « On m’en a parlé il y a deux ou trois ans dans un amphithéâtre de médecine, témoigne un externe, qui a souhaité rester anonyme. On nous explique que les patients issus du pourtour méditerranéen ont tendance à surjouer la douleur. Le message derrière tout ça, même si ce n’est pas dit aussi clairement, c’est qu’il faut moins vite s’inquiéter. » Au risque de négliger certains symptômes.

    « Le « syndrome méditerranéen », c’est quelque chose que j’ai découvert pendant mes études, il n’y a pas un cours dédié, mais des remarques insidieuses de la part de certains soignants, renchérit Baptiste Beaulieu, généraliste et romancier. Je me souviens d’une blague sur le « syndrome de la Macarena » des Espagnols comme si le patient exécutait cette danse pour dire qu’il a mal partout… »  (…)

Violente rixe à Garges-lès-Gonesse (95)
Scène de ménage dans le RER D

Soutenez Fdesouche

Solution 1 : Faire un don avec paypal ou carte bancaire




Solution 2 : S'abonner avec paypal


Option A : paiement mensuel



Option B : paiement hedomadaire




Solution 3 : Faire un don par chèque


Chèque à l'ordre d'Esprit de Clocher
Esprit de Clocher 64, rue Anatole France 92300 Levallois-Perret France



Solution 4 : Faire un don en Bitcoin


Adresse bitcoin : 1KyyRyYGMMfxYi6qCGkFARQ1TcqcrumoC4



Commentaires

Accueil
Menu
X